Rapports de marché
Des rapports de recherche trimestriels et des bilans d'actualité donner à votre entreprise un avantage concurrentiel en matière d'immobilier commercial.

 

Veuillez noter que seuls les rapports concernant le marché immobilier commercial du Grand Montréal sont disponibles en français, ainsi que quelques rapports sur le marché canadien. Si toutefois vous souhaitez obtenir de l'information en français qui n'est pas disponible actuellement, n'hésitez pas à contacter nos professionnels de la recherche locaux.

Rapport du marché des bureaux du Grand Montréal (Revue 2020 et prévisions 2021)

Rapport du marché des bureaux du Grand Montréal (Revue 2020 et prévisions 2021) 11 févr. 2021

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT

Alors que la majorité des employés de bureaux travaille à domicile depuis près d’un an, l’émergence du travail flexible a ouvert un débat quant à la nature de ce que tous appellent maintenant la nouvelle normalité, à savoir si les changements entraînés par la pandémie sont cycliques ou structurels. Entre temps, malgré les efforts admirables déployés par les propriétaires, les gestionnaires immobiliers et les employeurs pour offrir des milieux de travail sécuritaires, le retour au bureau a été plus lent que prévu, entravé par la deuxième vague de la pandémie et les mesures de confinement plus sévères qui ont été mises en place en fin d’année au Québec. 

Suite au déconfinement des bureaux à 25 % en juillet 2020, un faible pourcentage des employés était retourné au bureau, freiné par les préoccupations des employés en matière de santé et de bien-être, principalement en ce qui concerne le transport en commun et les difficultés liées à la construction au centre-ville de Montréal, où les chantiers rendent les déplacements et la distanciation sociale difficiles. Depuis la mise en place de mesures de confinement plus sévères à la fin de 2020, c’est de nouveau le calme plat dans les tours de bureaux, alors que le télétravail est obligatoire pour les employés de bureaux, à l’exception des travailleurs dont la présence est jugée nécessaire.

Par chance, la plupart des marchés du Canada sont entrés en pandémie avec des facteurs économiques fondamentaux solides, de faibles taux de disponibilité, et des taux d’inoccupation encore plus bas, certains particulièrement serrés comme à Vancouver et à Toronto. Dans le Grand Montréal, le taux d’inoccupation avait continuellement fléchi au cours des dernières années, pour atteindre 9,6 % à la fin de 2019, alors que 9,9 millions de pieds carrés étaient vacants. Du côté de l’espace disponible, même son de cloche : après avoir oscillé entre les 13 % et 14 % pendant plusieurs trimestres consécutifs, le taux de disponibilité avait finalement chuté au début de 2020 pour atteindre sa valeur la plus faible des sept dernières années. 

Nous l’ignorions à l’époque, mais ces conditions favorables auraient pour effet de contrecarrer les premières incidences de la pandémie, jusqu’à un certain point.

Que réservent les prochains mois pour le marché des bureaux du Grand Montréal?

Cliquez ici pour consulter la revue 2020 et les prévisions 2021 d'Avison Young pour le marché des bureaux de Montréal

 

Pour obtenir plus d’informations sur les conditions du marché :

David Major-Lapierre
Directeur principal,
Marketing et recherche
Avison Young
+1 514 905 5443
[email protected]